samedi 30 avril 2011

Visite professionnelle et rencontre de l’équipe de la Réserve centrale du Réseau public de lecture de la Communauté française

La Réserve centrale reçoit les livres élagués des bibliothèques publiques et leur donne une seconde vie.
Mais concrètement, où arrivent les ouvrages et selon quels critères sont-ils intégrés ou réorientés ?
Combien d’ouvrages traite-t-elle chaque année ?
Avec quelles institutions travaille-t-elle ? 
Depuis 6 ans, la Réserve centrale trie les livres élagués qui, s'ils n'ont plus leur place dans les bibliothèques publiques, peuvent encore faire le bonheur de nombreuses personnes.
Les bibliothécaires qui donnent ou comptent donner des livres élagués à la Réserve centrale pourront découvrir son fonctionnement et ses locaux.  Cette visite permettra à chacun d’aborder l’élagage de manière plus sereine.
Date :
Lundi 9 mai 2011
Durée :
de 10 à 12h + collation à midi
Lieu :
Réserve centrale du Réseau public de lecture de la communauté française
Rue des 4 D’Gins 36
6540 Lobbes
Accès :
Gares SNCB : Thuin et trajet jusqu’à la Réserve centrale.
Inscription :
Réservée aux bibliothécaires
Contacter Mme Sonia De Vriendt au Service de la Lecture publique
Tél. : 04/232.40.14

mardi 26 avril 2011

"P'tit rat d'ici, comptines de par là..." à la Bibliothèque communale de Court-Saint-Étienne



Le 6 avril 2011 à 16h, dans le cadre du projet 27 / RUE DES ÉTOILES, la Bibliothèque communale de Court-Saint-Étienne accueillera « P’tit rat d’ici, comptines de par là… » le spectacle "P'tit rat d'ici, comptines de par là...", créé spécialement pour les tout-petits.
Diane-Sophie Geerts, conteuse et directrice de la Maison du Conte et de la Littérature de Jodoigne fera déguster sa récolte de comptines des pays de l'Union européenne. Chacun repartira un livre recueil de comptines illustré et présentant un CD audio du spectacle. 

Spectacle gratuit - A partir de 18 mois - Durée : 25 minutes. 

Inscriptions recommandées : 010/61.54.29 - dir.bibli.centre.cse@bibli.cfwb.be

27 / RUE DES ÉTOILES a été labellisé par la Présidence belge du Conseil de l’Union européenne en 2010.
Elle est pilotée par la Bibliothèque publique centrale de la Communauté française (Brabant wallon), le Centre culturel du Brabant wallon, la Maison du Conte et de la Littérature de Jodoigne et PromoLecture Brabant wallon (Bibliothèque locale de Nivelles)
.
27 / RUE DES ÉTOILES est une opération soutenue par la Communauté française et la Province du Brabant wallon.

Prix Michel Tournier 2011

Un prix « En Mots et en Musique »...

La proclamation du prix Michel Tournier 2011 s’est déroulée samedi 2 avril 2011, à Chevreuse, dans le cadre du 11e Salon du Livre de la Haute Vallée de Chevreuse, placé sous le thème « En Mots et en Musique ». Celui-ci se décline en trois catégories : jeunesse, lycéens et adulte.

Prix Jeunesse

Sélection poussin :
Frédéric Stehr : « Tu seras funambule comme papa ! » (L’École des loisirs)

Pépito, l'ours, appartient à la grande famille du cirque. Depuis que son ami le clown lui a donné une guitare, Pépito s'exerce tous les jours. Mais Nestor, son papa, lui dit toujours que musicien ça n'est pas un métier d'ours : « Tu seras funambule, comme moi ! ». À partir de 5 ans.
Ancien étudiant aux Beaux-Arts de Paris, Frédéric Stehr débute une carrière de peintre et de charpentier avant de devenir auteur-illustrateur pour la jeunesse. Passionné par l'univers des animaux, il est connu pour différents ouvrages comme « Coin-Coin », ou « Un cochon chez les loups ». Le dessinateur s'associe avec de nombreux écrivains pour réaliser des séries telles que « Foufours », avec son frère, Gérald Stehr, « Calinours » avec Alain Broutin, et des « Mariette et Soupir » écrits avec Irène Schwartz. En 2008, Frédéric Stehr illustre « La Tribu de Malgoumi », un conte fantastique inventé par le célèbre romancier Laurent Gaudé.


Sélection benjamin :
« La note » de Bruno Bonvalet

Une note de musique s'échappe par la fenêtre et se retrouve dans la nature. Elle vagabonde en cherchant son chemin.

Né en 1965, Bruno Bonvalet, fils d'instituteur, grandit entouré de livres. Après quelques errances dans le milieu commercial parisien, il devient professeur des écoles dans la Somme. Papa de trois enfants et musicien, il écrit et illustre des livres jeunesse depuis quelques années et est membre de la Charte des auteurs et illustrateurs jeunesse.
« Laurence mélodie » est son premier roman jeunesse paru aux éditions De La Lune, chez qui il a déjà publié un essai sur la pédagogie intitulé « Abécédaire bienveillant de la pédagogie à l'école ».


Sélection cadet :
« La cigale ou la fourmi » de Toni Morrison.

S'inspirant des fables d'Ésope et de La Fontaine, T. et S. Morrison leur donnent un coup de jeune avec des situations réactualisées et invitent à la réflexion. Foxy G, le musicien cigale et son copain Kid A, la fourmi, s'amusent comme des fous au parc. Mais un jour, Kid A décrète qu'il est temps de se mettre au travail tandis que Foxy G continue à composer de la musique...

Auteur de romans, dont « Beloved » (Prix Pulitzer 1988), Toni Morrison a doté la littérature américaine d'un second souffle. De sa voix exceptionnelle, elle recrée l'expérience de la communauté noire avec une grâce et une authenticité inoubliables.

Sélection collège :
« Maestro » de Xavier-Laurent Petit

Saturnino tente de survivre dans la rue depuis la disparition de ses parents. Il veut aussi protéger sa soeur Luzia. Un jour, il rencontre un vieil homme hors du commun qui se dit chef d'orchestre. Il invite les gamins des rues à venir chez lui. 
 
Xavier-Laurent Petit, né dans la région parisienne en 1956, a suivi des études de philosophie. Il devient finalement instituteur, directeur d'école puis écrivain. Marié, quatre enfants, il vit à Saint-Maur-des-Fossés dans le Val de Marne. Il franchit le pas de l'écriture en 1994, avec deux romans policiers publiés chez Critérion. Il entre à l’École des Loisirs avec « Colorbelle-ébène » qui obtient le Prix Sorcières en 1996. Il est ensuite récompensé par le Prix Goya du premier roman pour « Le Monde d'en haut ». Depuis, il a écrit une dizaine de romans couronnés de divers prix.


Prix Lycéens

Alessandro Baricco : « Novecento : Pianiste » (Folio Gallimard)

Abandonné à la naissance sur le piano d'un paquebot, Novecento est devenu un musicien de génie qui n'a pas connu d'autre univers que la mer. Un jour, embarque sur le bateau un célèbre pianiste de jazz. Débute alors entre les deux hommes un duel musical.

Écrivain, musicologue, auteur et interprète de textes pour le théâtre, Alessandro Baricco est né à Turin et vit à Rome. Ses romans et ses essais, dont « Soie », « City », « Novecento : pianiste », « Océan mer » et « Châteaux de la colère », sont traduits dans le monde entier.


Prix Adulte

Pascal Mercier : « Léa » (Libella Maren Sell)
Deux hommes originaires de Berne, Adrian Herzog et Martijn van Vliet, se rencontrent au cours d'un séjour en Provence. La complicité qui naît entre eux incite Martijn à confier l'histoire tragique de sa fille Léa : une enfant traumatisée par la mort de sa mère qui, bien que devenue une violoniste à succès, refuse l'affection de son père et sombre dans le désespoir. 
 
Pascal Mercier est né en 1944 à Berne et vit aujourd'hui à Berlin. Il est l'auteur de plusieurs romans et essais. « Train de nuit pour Lisbonne » (2006) et « L'Accordeur de pianos » (2008) sont parus chez Libella - Maren Sell Éditions.


Source : lirenval


Sources : blog.prix-litteraires.info, prix-litteraires.net et Electre – 26 avril 2011

mardi 19 avril 2011

Jennifer Egan reçoit le Prix Pulitzer de la fiction

Le roman "A visit from the goon squad" figure parmi les lauréats de la 95e édition des fameux prix américains également décernés dans les catégories histoire, biographie, poésie, essai et théâtre.


Remis le 18 avril à l’université de Columbia, les Prix Pulitzer ont distingué dans la catégorie fiction Jennifer Egan pour son roman « A Visit From The Goon Squad », publié par l’éditeur Alfred A. Knopf. Ce roman évoque dans un style non linéaire les destins croisés, des années soixante à nos jours, de plusieurs personnages ayant un lien avec l’industrie du Rock à New York.
En histoire, le prix est allé à Eric Foner avec « The Fiery Trial : Abraham Lincoln and American Slavery » (WW Norton & Co.). Le prix de la biographie a été remporté par « Washington : A Life de Ron Chernow » (Penguin Press). Dans la catégorie poésie, c’est Kay Ryan qui a triomphé avec « The Best of it : New and Selected Poems » (Grove Press).
Le Prix Pulitzer de l’essai a été attribué à Siddhartha Mukherjee pour « The Emperor Of All Maladies : A biography Of Cancer » (Scribner). Enfin, le prix de l’œuvre théâtrale a été décerné au dramaturge Bruce Norris et à sa pièce « Clybourne Park ».
Le New York Times et le Los Angeles Times ont par ailleurs trusté la catégorie journalisme en remportant chacun deux prix. Chacun des lauréats a reçu une somme de 10.000 dollars.
sm


Sources : Livres hebdo et Électre - 19 avril 2011


Fichiers :
PrixPulitzer2011.pdf

mercredi 6 avril 2011

Prix Louis Guilloux 2011

Frédéric Valabrègue, plus qu'un candidat...


Succédant à Bernard Chambaz, Boualem Sansal, Léonora Miano, Lyonel Trouillot ou encore Ananda Devi en 2010, Frédéric Valabrègue est le lauréat du Prix Louis Guilloux 2011 pour son roman « Le Candidat » paru aux éditions P.O.L en octobre 2010.
Dans ce roman d’aventures, l’écrivain relate le périple d'un jeune Burkinabé en partance pour l'Europe.
Il recevra son prix et la dotation de 10.000 euros à Saint-Brieuc le vendredi 15 avril 2011 et participera, le lendemain, à une journée de rencontres autour de son livre et de l’œuvre de Louis Guilloux.
Cécile Mazin

Parti du Burkina, Abdou veut tenter le coup avec sa jeunesse sans état civil, ses fables de La Fontaine et son sac de malices. Cherchant le passage du Nord-est, il tend ses bouts de ficelle entre deux frontières et espère qu'en poussant la chanson ou un mot devant l'autre, la roue tournera pour lui jusqu'en Italie.

Frédéric Valabrègue, né en 1952 à Marseille, est un écrivain français, auteur de trois romans, de deux récits autobiographiques et d'écrits sur l'art. Il enseigne par ailleurs l’histoire de l’art aux Beaux-Arts de Marseille-Luminy.


Sources : ActuaLitté et Electre – 6 avril 2011


Fichiers :
PrixLouisGuilloux2011.pdf

vendredi 1 avril 2011

Prix Nouvel Obs / BibliObs du Roman noir 2011

Peter Temple et Elsa Marpeau, un monde et des yeux...


Pour sa deuxième édition le jury de lecteurs a décerné lundi 28 mars le Prix Nouvel Obs / BibliObs du Roman noir à Peter Temple et Elsa Marpeau.

  • Prix du roman noir étranger 
Peter Temple : « Un monde sous surveillance » (Rivages) 

Ancien mercenaire, Con Niemand est devenu le garde du corps de riches Sud-Africains. Pourtant sous sa protection, le couple Shawn trouve la mort et, seul rescapé, Niemand emporte une mallette. A l'intérieur se trouve une cassette vidéo dont le contenu est compromettant. Niemand se retrouve alors être la prochaine cible.

Né en Afrique du Sud, l'Australien Peter Temple a puisé dans son expérience de journaliste pour écrire ce thriller qui se déploie entre l'Allemagne et la Grande-Bretagne. Intrigué, dérouté, le lecteur est ensuite totalement happé par une histoire retorse et inquiétante comme un roman de Le Carré. Ce livre ambitieux et complexe affirme le talent de ce grand auteur de roman noir qui vient de recevoir le Miles Franklin Literary Award, le prix littéraire le plus prestigieux d'Australie.

  
  • Prix du roman noir français 
Elsa Marpeau : « Les yeux des morts » (Gallimard) 

Gabriel Ilinski, employé à l'Identité judiciaire, est responsable du relevé des empreintes digitales sur les scènes de crime. Par hasard, après la découverte d'un toxicomane près de l'hôpital Lariboisière à Paris, Gabriel commence à avoir des soupçons sur les pratiques de cette unité hospitalière.

Elsa Marpeau a grandi à Nantes, sur le quai de la Fosse, avant de venir s'installer à Paris à dix-huit ans. Pour y occuper ses journées, elle a fait une thèse sur les mondes imaginaires dans le théâtre du XVIIe siècle et enseigné ensuite cinq ans à Nanterre.
« Les yeux des morts » est son premier roman dans la Série Noire.


Sources : blog.prix-litteraires.info, prix-litteraires.net et Electre – 29 mars 2011